Le Millénaire : démarrage, très très lent

La première année, en 2011, 6 millions de visiteurs y ont fait des achats (au lieu des 12 millions attendus). 700 emplois étaient prévus.

PARIS (Reuters) – Lorsque les travaux du Millénaire d’Aubervilliers, près de Paris, ont débuté en 2008, les promoteurs de ce qui était alors le plus important projet de centre commercial depuis dix ans en France redoutaient un ralentissement économique.La réalité fut plus dure encore. Quelques mois plus tard, le système financier était ébranlé par les conséquences de la crise des subprimes et la France, comme d’autres, plongeait dans la récession. Le PIB cédera 2,9% sur l’année 2009.

Depuis, la FNAC a fermé, Desigual aussi. En 2015, après un repositionnement stratégique plus “populaire” (Burger King, Tati), le chiffre de 560 000 visiteurs mensuels en moyenne est enfin atteint (soit 6,7 millions par an).

 

 

En 2014, ébranlé par des résultats en berne depuis son ouverture en 2011, le Millénaire a décidé de changer de cible et de privilégier l’installation de marques aux produits bon marché à d’autres plus haut de gamme.

La vidéo du projet par ICADE, ça ne vous rappelle rien ?

” À son ouverture, ses dirigeants tablaient sur une fréquentation de douze millions de chalands par an. Aujourd’hui cette usine à vendre attire largement moins de dix millions de personnes par an.”

1 Commentaire

  1. Ping : Emplois de chantier : de la beauté du rêve au cynisme de la réalité - Non à Europa City

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *