Collectif pour le Triangle de Gonesse – CPTG – Site officiel

Cher-e-s impatient-e-s Après une campagne massive d'INFO/INTOX de RADIO AUCHAN-RADIO MENT qui a encrassé nos boîtes aux lettres, envahi notre espace public, pollué nos journaux, délavé nos yeux et abîmé nos sols, nous vous proposons une cure light de DESINTOX-EQUILATERAL à prendre deux fois par semaine. Le Professeur Isidore ISOCELE publiera chaque mardi et vendredi l'ordonnance ad hoc, à dire à haute voix et à diffuser largement, afin de diluer les miasmes des différentes émissions toxiques dont nous avons été victimes. Voici la première étape du protocole de votre cure. Rendez-vous le 15 décembre pour la suite de votre traitement. Votre équipe de décontamination.

Dans le tableau du traitement ci-dessous, cliquez sur la date de votre choix pour découvrir la prescription du jour.

12/12/2017 15/12/2017  

Samedi 2 décembre devant Auchan à Paris

avec la fédération "Des terres, pas d'hypers !"  pour  la journée internationale des sols

le Père Noël s'est dépensé sans compter !

Le matin de 9h45 à 12h

devant l’épicerie bio « Cœur de nature » du groupe Auchan, située 46 rue de Dunkerque, Paris 9ème, nous étions bien visibles avec nos bonnets de Père Noël et une paire de ski. Sauf rares exceptions les clients et passants étaient curieux de savoir pourquoi nous étions venus à leur rencontre. Beaucoup ne savaient pas que Cœur de Nature était propriété d'Auchan. Le plus souvent les passants et clients se sont montrés intéressés par nos explications, la plupart manifestant leur étonnement devant l'obstination d'Auchan et du Maire de Gonesse, qui s'accrochent à un projet aussi mal venu malgré l'avis défavorable à la modification du plan local d'urbanisme émis par le commissaire enquêteur.

Pour bien préparer notre venue, cette fois  Auchan a préféré embaucher pour la journée un vigile plutôt que d'envoyer en catimini son directeur de la communication, qui avait été très drôle lors de la distribution de "la soupe du triangle" le 8 octobre sur la Place de la République (cf. http://nonaeuropacity.com/agir/evenements/trop-drole-merci-m-camus).

L'après-midi de 13h30 à 17h45

devant un gros supermarché Auchan situé sur un des côtés de la place Felix Éboué dans le 12e ardt., nous étions près de 20 à avoir fait le déplacement. Trois Pères Noëls et une Mère Noël coloraient bien en rouge notre délégation avec de nombreuses pancartes « Auchan détruit nos champs », « Pas de tire-fesse à Gonesse », « Des champs, pas d’Auchan »....

Beaucoup de passage sur le trottoir large de 10 mètres où nous avions installé deux barnums. 800 tracts distribués et les personnes rencontrées toujours aussi sensibles à la lutte contre le bétonnage des champs et incrédules devant l'acharnement du groupe Auchan à vouloir ériger une piste de ski sous bulle plus longue qu’à Dubaï sur les dernières terres agricoles de grande qualité au nord de Paris. Avec ce projet climaticide et énergivore, le réchauffement climatique a de beaux jours devant lui et, faute de neige, le Père Noël sera bientôt au chômage ! Des passants se sont fait prendre en photos avec nos Pères Noël, laissant souvent leurs coordonnées pour rester informer.

Avant de nous séparer nous avons chanté deux fois "Non, nous ne lâcherons rien" composé par Jacqueline Lorthiois en octobre 2016 sur l'air du "Non, je ne regrette rien" interprété par Édith Piaf.

En résumé, une journée bien remplie et intéressante par les contacts avec les clients et autres habitants, mais aussi avec les soutiens de la mobilisation contre EuropaCity qui avaient fait le déplacement pour nous accompagner dans cette action de sensibilisation des habitants de Paris.

Ensemble nous avons mis les projecteurs sur tous les projets commerciaux en périphérie des villes qui voudraient opérer une artificialisation irréversible d’espaces naturels à fort potentiel agronomique. Ces projets conduiraient tous à un même résultat : destruction de terres nourricières, perte de la biodiversité, forte diminution du foncier mobilisable pour des projets agricoles et alimentaires diversifiés adaptés aux besoins des citoyens.

Retrouvez la fédération DTPH sur son site internet ICI.
Pour mieux connaître tous les enjeux de la protection des sols, consultez le site très documenté créé par des experts des sols (pédologues) : http://www.solenvie.com/

- - - - -

 Ce même samedi 2 décembre de 14h30 à 18h

le Comité de Pantin "Terres de Gonesse"

organisait une réunion de présentation du projet CARMA

à la Salle André Breton (métro Hoche) à Pantin.

Alice LEROY et Baptiste FRANÇOIS pour le groupe CARMA, Jean-Yves SOUBEN et Jean-François  WOLFF pour le CPTG, Michel TOUFFU et Josseline ROUVELAT du MNLE Pantin, Laurence et Joëlle initiatrices du Comité "Terres de Gonesse" ont eu le plaisir d'échanger avec près de quarante personnes présentes lors de cet après midi de rencontre publique.

Les participants avaient une assez bonne connaissance du dossier EuropaCity et les discussions ont porté essentiellement sur le projet alternatif CARMA et ses évolutions possibles.

Les animatrices du Comité "Terres de Gonesse" sont disposées à prendre de nouvelles initiatives, notamment en organisant des visites sur le terrain.

Le MNLE93 et son Président, Jean-Marie BATY, restent disponibles pour de nouvelles rencontres publiques.

La prochaine réunion publique aura lieu au Blanc-Mesnil le vendredi 9 février 2018 à 20 h. à la Maison des associations.

 

- - - - -

DES LÉGUMES, PAS DU BITUME !

Après le RASSEMBLEMENT de Dimanche 8 octobre à République de 14h à 18h contre le mégaprojet EuropaCity, la mobilisation s'amplifie.

Partout en France se constituent des COMITÉS TERRES DE GONESSE. Rejoignez-les.

Si vous vous proposez d’être référent-te, inscrivez-vous ICI

- - - - -

Non à la ligne 17, exigeons l’amélioration des RER B et D !

La non-réalisation de la partie nord de la ligne 17 entre Le Bourget et Le Mesnil-Amelot nous permettra d'économiser 2 milliards d’euros d’argent public.
Contrairement à la pétition que veulent nous faire signer quelques élus, le tracé de la ligne 17 n'est pas du tout prévu pour améliorer les transports quotidiens des habitants, mais uniquement pour desservir EuropaCity, ce projet pharaonique destructeur de notre environnement qui supprimera autant d'emplois que ceux que ses promoteurs nous font miroiter.
Sur les 7 gares de la ligne 17 nord, 5 ne desservent aucun habitant dans un rayon de 800 m et les 2 gares du Bourget desservent moins de 10 000 habitants. Quant à la gare au milieu du Triangle de Gonesse, elle nécessite à elle seule de détourner et d’allonger le tracé de la ligne 17 uniquement pour desservir EuropaCity, zone inhabitable car trop proche de l’aéroport.
Les fonds publics correspondants doivent être réorientés prioritairement à la rénovation des lignes RER du Nord de l'Ile-de-France pour faire face à l’augmentation continue de la population de nos territoires et pallier les interruptions de trafics et retards auxquels nous sommes malheureusement confrontés de manière insupportable.
Avec 18 000 emplois supprimés en 6 ans, il n'est plus vrai que la zone aéroportuaire de Roissy soit un secteur en fort développement. Seuls 6,5 % des 220 000 actifs ayant un emploi du Territoire du Grand Roissy travaillent à Roissy. La priorité est donc bien de s'occuper des 93,5 % restants.
Les habitants ne peuvent pas attendre 2024. C'est dès maintenant qu'ils ont besoin d'une amélioration des RER B et D, des lignes de bus et de tramways (ex. prolongation de T5 jusqu’à Villiers-le-Bel) et de tous les transports du quotidien dont l'amélioration peut être réalisée très rapidement au lieu d'être régulièrement retardée depuis l'annonce du projet de lignes nouvelles de métro imaginées par les grands groupes du BTP et de l'immobilier.
Le moment est venu pour les élus d'entendre enfin les habitants et d'écouter l’Association des Usagers des Transports / FNAUT Ile-de-France qui dans son Communiqué de presse du 26 octobre dernier a eu le courage de recommander l'abandon de la ligne 17 et l'affectation complète des économies réalisées à la modernisation du réseau existant : ex. prolongement du tramway le Bourget-Épinay (ligne 11 express) à l'Ouest vers Argenteuil et Sartrouville (78) et à l'Est vers Noisy-le-Sec (93).
OUI, il y a mieux à faire que de dépenser l’argent public pour EuropaCity !
Pour en savoir plus, voir :
  • notre tract distribué le 12 octobre de 10h à midi devant l’Hôtel Matignon : ICI
  • notre dernier Communiqué de presse du 3 novembre; "Ligne 17, stop aux mensonges !" : ICI
  • le Communiqué de la FNAUT Ile-de-France : ICI

 - - - - - -

Découvrir le projet CARMA

 avec Jade LINGAARD journaliste à Médiapart  - 29 octobre 2017

Cultiver plutôt que bétonner le Grand Paris

Sur le Triangle de Gonesse, à la place du complexe commercial EuropaCity et des bureaux en projet, un collectif propose de développer un projet pilote d’agriculture urbaine, CARMA.  

Cliquez sur la photo pour télécharger la vidéo.

Pour en savoir plus sur le projet CARMA cliquez ICI et ICI.

Pour télécharger la version intégrale du projet CARMA (58 pages), cliquez ICI

- - - - - -

REPORTAGE FRANCE INFO

Un grand merci à France Info !

A vingt kilomètres au nord de Paris, sur les terres fertiles du triangle de Gonesse, le groupe Auchan, allié à l'investisseur chinois Wanda, veut construire "Europacity", un gigantesque pôle de loisirs - avec piste de ski intérieure et parc aquatique climatisé - combiné à un centre commercial et à un complexe hôtelier.

Rejoignez la lutte contre ce projet de destruction de terres agricoles et du climat ! Refusons la dépense d'argent public pour ce projet dément !"

En savoir plus

Dernières actualités

153 personnalités signent une Tribune libre "Contre la folie EuropaCity, cultiver le bien commun"

vendredi 1er déc. 2017 dans le journal Libération pour demander l'arrêt du projet de méga-centre commercial et de loisirs aux portes de Paris, porté par Auchan et l’investisseur chinois Wanda.

Citons les 34 premiers signataires, 3 anciens ministres, le vice-président de la métropole du Grand Paris, un ancien rapporteur spécial de l'ONU sur l'alimentation, la directrice de Naturparif, des faiseurs, penseurs, décideurs et rêveurs de nos cadres de vie : philosophes, économistes, écrivains, enseignants, climatologues, sociologues, urbanistes, paysagistes, architectes, anthropologues, paysans, ministres qui parlent ensemble :

Clémentine Autain, députée FI,  Jean-Christophe Bailly, écrivain, poète, dramaturge, Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres, ancienne ministre de l'Écologie, Medhi Belhaj Kacem, écrivain, philosophe, Eric Berr, économiste, Frédéric Bonnet, urbaniste, Patrick Bouchain, architecte, Dominique Bourg, philosophe, José Bové, député européen, Daniel Breuillet, vice-Président Métropole du Grand Paris, Gilles Clément, paysagiste, Yves Cochet, ancien ministre de l'environnement, Julie Collombat-Dubois, directrice de Natureparif, Olivier de Schutter, Rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation de 2008 à 2014   Philippe Descola, titulaire de la chaire d'anthropologie au Collège de France, successeur de Françoise Héritier, Marie Desplechin, écrivain, Annie Ernaux, écrivaine, Dominique Gauzin-Müller, architecte, Roland Gori, psychanalyste, Émilie Hache, philosophe, Rob Hopkins, initiateur du mouvement international des villes en transition, Eva Joly, députée européenne, Jean Jouzel, climatologue, Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, Naomi Klein, journaliste, essayiste, réalisatrice, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, Corinne Lepage, députée européenne, ancienne ministre de l'environnement, Emily Loizeau, auteur-compositeur-interprète, Noël Mamère, maire, ancien député, Dominique Méda, économiste, philosophe, sociologue, Olivier Mongin, écrivain, essayiste, ancien directeur de la revue Esprit, Edgar Morin, philosophe, sociologue, Fabrice Nicolino, journaliste, essayiste, Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France, Thierry Paquot, philosophe, Pierre Rabhi, paysan, écrivain, philosophe, Marie-Monique Robin, journaliste, réalisatrice, écrivaine, Bernard Stiegler, philosophe, directeur de l'Institut de recherche et d'innovation (IRI) au Centre Georges-Pompidou, Patrick Viveret, philosophe, essayiste ...

Découvrez la liste complète des signataires en cliquant ICI.

Lire la tribune ICI et le Communiqué AFP ICI

- - - - - - - -

Europacity et le climat : la famille Mulliez à la croisée des chemins

En signant le manifeste pour le climat, Vianney Mulliez s’est engagé en 2015 à réduire l’empreinte carbone du groupe Auchan. Dans le même temps, il se faisait le promoteur du projet Europacity.

Le collectif inCOPruptibles a comme objectif de contraindre les dirigeants privés et publics à respecter les objectifs de la COP21. Pour en savoir plus : www.incopruptibles.org. Le livre blanc du collectif inCOPruptibles montre que, à horizon 2040, l’empreinte carbone d’Europacity sera équivalente à celle de 170 hypermarchés ou d’une ville de 250 000 habitants.

ll s'agit là d'un travail de professionnels indépendants et d'une importante contribution à la lutte contre EuropaCity pour la préservation des terres agricoles. A télécharger en cliquant ICI

- - - - - - - -

Prochaines visites du Triangle 

les dimanches 17 décembre et 21 janvier de 14h à 17h 
Entretien de la parcelle, rencontres, débats  et pour ceux qui le souhaitent, visite guidée du triangle
Lieu : Chemin de la justice à Gonesse.
Pour s’y rendre :
  • RER B Parc des expositions, puis sortie avenue des Nations, bus 20, arrêt le plus proche à Gonesse :  Carrefour de la Fontaine Cypierre, ou train + vélo.
  • ou dans Gonesse aller en haut de l’avenue du 12ème Régiment de Cuirassiers, au giratoire aller tout droit, puis prendre à droite Chemin de la Justice.
 Voir plan d'accès ICI.
Si besoin, téléphoner au 06 76 90 11 62.  Toutes les bonnes volontés sont bienvenues.
- - - - - - - -

Écho du triangle du 27 novembre,        nos actions à venir   : ICI

- - - - - - - -

 Testez vos connaissances sur EuropaCity (quizz): ICI

- - - - - - - -
Contact : cptg@nonaeuropacity.com      

Actualités des copains

Nos amis de l'Association "AGIR POUR L'ENVIRONNEMENT" ont mis en ligne une pétition

Les hypers, c’est pas super !!! Centre commercial #EuropaCity : Non merci !!!

  Pour la signer, cliquez ICI 

Le projet se situerait à Gonesse

Nous avons réalisé une cartographie des centres commerciaux du territoire.

Pour l’ensemble de l’Ile-de-France, le grand commerce représente près de 1 800 établissements. La surface totale de plancher occupée par ces commerces est, quant à elle, considérable puisqu’elle atteint 5,8 millions de m². 

En savoir plus