Grand Paris : Quand Jean-François Carenco fait un déni de démocratie

Lors du Hub du Grand Paris La Tribune le 7/03/2016 dernier, le Préfet d’Île-de-France, Jean-François Carenco, a fait une intervention remarquée sur le projet Europa City.

A quelques jours de l’ouverture du débat public, c’est là un véritable déni de démocratie et tentative de passage en force de l’État au profit d’intérêts privés.

 

Monsieur le préfet Carenco méprise les agriculteurs et des terres agricoles

Pour Monsieur Carenco, il y aurait “trop d’agriculteurs“. Il faut bétonner, et d’après lui pour des choses utiles comme EuropaCity.

Si l’emploi est primordial, l’enjeu alimentaire est vital, sans alimentation pas de vie. Et la COP 21 qui s’est tenue non loin de là au Bourget est venu nous le rappeler. Les sols agricoles ont également des fonctions essentielles en termes d’absorption de CO², de limitation de l’effet chaleur propre à l’urbanisation et de ruissellement des eaux.

Il y a en Ile-de-France beaucoup de friches commerciales et industrielles. Non loin de là, il y a le site de PSA, certes cela coûte plus cher à dépolluer que d’évacuer de la bonne terre limoneuse et fertile mais quand les terres agricoles seront bétonnées, cela sera irréversible, comme ça l’est sur ces sites.

En 25 ans, l’Ile de France a déjà perdu 7,4% de la surface agricole et le Grand Paris vient renforcer ce phénomène.

Nous ne sommes pas dupes de la création d’une ZAP (Zone Agricole Protégée), au Nord du Triangle. Il s’agit bien de la réserve du patron. La gare du triangle de Gonesse serait construite au milieu de cette zone. Qui pourrait avoir la naïveté de croire que la pression immobilière préserverait à terme ce dernier “carré vert”, dont d’ailleurs Axa est l’un des principaux propriétaires et tente d’y spéculer depuis des années.

Les fonds de compensation, ne compenseront jamais le bien commun perdu. D’autant plus qu’ils s’adresseraient aux industries agroalimentaires et agricultures intensives, origines même de la crise agricole en cours.

Monsieur le préfet Carenco méprise les habitants

Aujourd’hui les habitants de Seine-Saint-Denis et du Val d’Oise souffrent de leurs déplacements.Les infrastructures routières et ferroviaires sont saturées, voire absentes. Pourtant le Grand Paris Express ne s’adresse pas aux habitants du Grand Paris. Il vise à urbaniser toujours plus de nouvelles zones avec des parcs d’activités à foison. La gare du triangle de Gonesse en est la caricature. Elle est construite en plein champs, uniquement pour EuropaCity et ne servirait à aucun déplacement du quotidien des habitants aux alentours. En outre, EuropaCity génèrerait plus de 100 000 véhicules quotidiens chaque jour, sans compter les flux de camions supplémentaires.

Et Monsieur le préfet Carenco ne dit rien du Charles de Gaulle Express qui pourtant viendrait en concurrence directe avec la ligne 17.

Mais peu importe, il le dit lui même, tout ça est fait pour faire plaisir aux “BTPistes“.

Monsieur le préfet Carenco est inféodé aux marchés financiers et aux investisseurs chinois

La signature du partenariat entre l’investisseur chinois Wanda et Immochan a eu lieu dans les locaux de la préfecture d’Ile de France, sous l’aile bienveillante de Monsieur le préfet Carenco. On comprend dès lors qu’il se fasse le VRP du groupe Auchan.

Mais les emplois dont il parle, les milliards auxquels il fait référence, c’est en Chine qu’ils vont essentiellement. Auchan y détient déjà 409 hypermarchés, et sa filiale, Immochan, 72 centres commerciaux. L’entrée au capital de Wanda n’est qu’un juste retour d’ascenseur favorisé par l’État.

Monsieur le préfet Carenco méprise les centres commerciaux et emplois existants sur le territoire

Passons sur le mépris des citoyens qui se mobilisent et donnent de leur temps bénévolement.

Il parle de 15 000 emplois, mais la seule étude avancée (celle de Sémaphore en 2011, commandée par Auchan et qui n’a jamais été communiquée) parlait de 11 500 emplois. Aujourd’hui Auchan affiche 11 800 emplois, mais ne dit pas s’il s’agirait de temps pleins ou partiels. Il n’y qu’à voir la page de recrutement d’Aéroville.

Pire, Monsieur le préfet Carenco affiche son mépris pour les 25 centres commerciaux aux alentours et ne sait même pas prononcer le nom des deux plus importants, Aéroville avec 1600 emplois et O’Parinor avec 3500 emplois. Il annonce même leur mort certaine. Aéroville a ouvert en 2013 et se présentait comme un centre commercial de nouvelle génération. Les autres foncières et salariés apprécieront.

Le mépris de la démocratie

Alors qu’un débat public va se dérouler du 15 mars au 28 juin, il n’est ici que mention d’autorité et pouvoir gouvernemental. Rien n’est dit sur l’avis de l’autorité environnementale qui met pourtant en lumière la tentative de passage en force de l’État et l’absence d’étude d’impact global.

Aujourd’hui les investisseurs internationaux passent devant la démocratie française avec l’appui de l’autorité de l’Etat.

 

 

 

2 commentaires

  1. un soutien Répondre

    C’est assez incroyable de penser que cet homme est Préfet de région !!!
    On a l’impression qu’on a pris le plus mauvais de la classe et qu’on l’a mis là pour aller au charbon et faire les sales besognes.
    Il ne sait même pas s’exprimer, cherche ses mots, et bien sûr ses idées sont totalement fallacieuses.
    Nous retiendrons une chose: ses yeux brillent à la vue des milliards chinois !
    Quelle tristesse. Dire que le gouvernement appuie ce projet; quelle honte !

  2. Marceau Répondre

    L’avenir n’est plus dans le système capitaliste, dans les grands centres commerciaux, dans les temples de la consomation. Ce temps là du libéralisme triomphant est révolu, aujourd’hui on a besoin de se nourrir avec des produits seins, d’être indépendant sur le plan alimentaire des pays voisins,de développer des projets écologiques, en adéquations avec des valeurs plus humanistes, sociales, environnementale, et non de continuer à s’engouffrer dans un modèle qui ne fait plus ses preuves depuis des dizaines d’années. Un immense soutien à vous les agriculteurs, et à tous les habitants de la région qui militent et s’oppensent à ce projet Barbare. Vous êtes ceux qui montre que le peuple n’est pas une masse débile et manipulable, mais bien une somme d’individus près à se battre pour sa sauvegarde, pour la liberté et la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *