EuropaCity pourrait-il accueillir 30 millions de visiteurs ?

Comparatif-VisiteursImmochan raconte à longueur de publicité qu’EuropaCity n’est pas un centre commercial, mais un centre de « loisirs et de culture ». Pourtant les 31 millions de visiteurs annoncés démontrent le contraire …

a/ EuropaCity ne peut pas être un centre de loisirs à part entière vu le nombre de visiteurs annoncés

30 millions de visiteurs, c’est la totalité de la fréquentation de TOUS les parcs d’attractions français (environ 300) dont le plus gros – EuroDisney – avec la moitié du total et le 2ème, le Puy du Fou atteint modestement 2 millions !! EuroDisney qui plafonne à 14 millions de visiteurs ( perte de 2 millions par rapport à 2013) représente la 1ère destination touristique d’Europe. Une marque mondialement connue, des personnages et des histoires adoubés par les enfants… Aucun de ces atouts pour EuropaCity. De plus, la clientèle se lasse rapidement et il faut sans cesse de nouveaux investissements (cf l’attraction Ratatouille de Disney : 200 millions €) C’est un gouffre financier : les 3 milliards d’€ indiqués par EuropaCity ne constituent qu’une mise de fond initiale. Et après ?

 

EuropaCity prétendrait être en capacité de faire deux fois mieux que Disney? Ce n’est pas sérieux !

b/ EuropaCity ne peut pas être un centre « culturel » à titre « principal».

Le France possède en plein cœur de Paris le musée le plus fréquenté du monde, Le Louvre (10 millions de visiteurs). En région, le N°1 est le Louvre-Lens (au cœur d’un bassin très peuplé, sans concurrence à proximité) 900 000 visiteurs la 1ère année, puis plafonne à 500 – 600 000.

Comment Europacity qui ne possède aucune collection d’œuvres d’art pourrait rivaliser avec le plus riche patrimoine du monde ?

c/ Ainsi, EuropaCity est forcément un centre commercial à titre d’activité « principale».

Bien qu’Immochan prétende qu’« Europacity n’est pas un centre commercial », il est difficile de

Survol du Traingle de Gonesse Crédit photo @Yann Guillotin
Survol du Traingle de Gonesse
Crédit photo @Yann Guillotin

croire qu’un pôle de 500 boutiques « haut de gamme » représentant 240 000 m2 de surface, soit 3 fois Aéroville à Trembaly-en-France (200 boutiques) ou 2,6 fois O’Parinor (200 boutiques) à Aulnay sous bois… ne soit pas « un centre commercial ». Ce serait au contraire un des plus gros centres d’Ile de France.

Les seuls équipements qui dépassent 30 millions de visiteurs sont deux centres commerciaux : le Forum des Halles (47 Millions) et les Quatre-Temps à la Défense (40 millions). Mais dans le premier cas, on est au cœur du premier pôle touristique mondial ; dans le deuxième cas, au centre du premier pôle d’affaires d’Europe. Le Triangle de Gonesse est coincé entre Aéroville qui fait un bide (7,5 millions de visiteurs au lieu des 12 prévus ) et O’Parinor centre « historique » qui tente de maintenir son rang (13 millions).

Sur les maquettes, on voit des promeneurs flânant tranquillement dans une rue commerçante. Impossible, le site est survolé par 1700 avions /jour et au bord de l’Autoroute A1, la plus fréquentée de France ! Forcément, ce lieu serait fermé et isolé phoniquement.

Comment dans ces conditions EuropaCity pourrait attirer autant de monde, dans un site interdit à l’habitat, et dans un environnement aussi hostile ? Ce n’est pas sérieux !

 

Autoroute A1
Autoroute A1

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *