Nos légumes menacés d'expulsion

Mercredi 11 juillet, l'Établissement public foncier d’Ile de France (EPFIF) poursuivait notre collectif, le CPTG, devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Pontoise, où il espérait obtenir des juges un OQTG (Ordre de Quitter la Terre de Gonesse) à l'encontre des choux, radis, carottes, courges, courgettes et autres cucurbitacées qui s'épanouissent là depuis mai 2017 et le grand rassemblement des opposants au projet de mégacentre commercial Europacity.

Le CPTG n’ayant pas encore  de réponse à la demande d’aide juridictionnelle, le Président du CPTG lui-même a demandé le report de cette audience et le tribunal de référé a décidé le report au 12 septembre 2018.

Nous pouvons donc continuer à cultiver mais aussi à nous réunir un dimanche sur deux sur le Triangle de Gonesse (prochain  dimanche :  22 juillet -voir précisions ci-dessous) et nous accueillerons l’Alter tour vélo le jeudi 26 juillet après-midi et soirée.

Merci à la bonne trentaine de sauveteur-e-s des terres présent-e-s de bon matin au TGI de Pontoise.
Retrouvez-nous aussi sur les réseaux sociaux

Jeudi 26 juillet l’AlterTour 2018 fait étape à Gonesse

Venez avec nous accueillir les altercyclistes.

Belle occasion pour revenir sur le Triangle ou pour le découvrir pour celles et ceux qui n'ont pas pu participer à la fête le 27 mai. Pour en savoir plus sur l'AlterTour 2018 , voir ICI et sur l'étape de Saint Denis à Gonesse, voir ICI

Changeons le sytème, pas le climat !

NON à EuropaCity ! OUI au projet CARMA !

Dimanche 10 juin venant de Villejuif (Val-de-Marne) où ils avaient passé la nuit, les cyclistes du tour Alternatiba 2018 se sont arrêtés à la Ferme Lemoine à Arnouville-les-Gonesse, où ils ont été reçus par une vingtaine de cyclistes du Collectif "VIVRE SANS BIP". Ensemble ils ont pédalé vers Gonesse, où le Collectif pour le triangle de Gonesse les attendait pour partager à partir de 12h30 un pique-nique sur la parcelle cultivée depuis un an. Après une présentation très attendue du projet CARMA (Coopération pour une ambition Agricole, Rurale et Métropolitaine d’Avenir) par Robert Levesque (ingénieur agronome,  auteur  de  «  Terre nourricière » et de « Terre et Humanité, la voie de  l’Ecolocène ») et un long et intéressant débat autour du projet CARMA, les cyclistes sont partis en fin d'après-midi vers la commune de Montreuil où ils allaient passer la nuit.

A Arnouville avec le Collectif VIVRE SANS BIP
A l'approche du  Triangle de Gonesse

Pendant 4 mois, les cyclistes du Tour Alternatiba parcourront 5 800 km sur des vélos à 3 et 4 places. Ils croiseront sur leur route des centaines de milliers de personnes pour diffuser un message porteur d’espoir : oui, les alternatives existent, nous pouvons vivre autrement, nous pouvons vivre mieux, et nous pouvons empêcher l’aggravation du dérèglement climatique !

Pour en savoir plus sur le TOUR ANTERNATIBA 2018, voir ICI et ICI

Fête sur le triangle de Gonesse dimanche 27 mai

Quel succès !

Merci à toutes et tous !

Tout était au rendez vous : une bonne odeur de pain, des affiches engageantes, des panneaux plus inventifs les uns que les autres, des messages très parlants, de superbes épouvantails, une girafe dominante et représentant notre lutte, de la musique festive et une douce musique classique, un bière artisanale et des jus de fruits bios délicieux, des débats combles et applaudis, une marraine convaincante ( Marie-Monique Robin ), des interventions percutantes de responsables associatifs et politiques (voir ci-dessous la liste des intervenants au nombre desquels il faut ajouter Nessrine Menahouara - la première conseillère départementale socialiste du Val d'Oise qui s'exprime en faveur de la préservation des terres agricoles du triangle de Gonesse et contre le projet EuropaCity ), et -cette année encore- beaucoup de plantations de courges et de tomates qui permettent aux enfants et aux parents de devenir acteurs de la lutte. Éprouver et toucher la terre de Gonesse fait que l’on s’attache à elle…

Merci aussi aux volontaires toujours joyeux et prêts à donner un  coup de main pour que tout roule, sans le moindre incident, et que chacun reparte heureux d'être venu et fier d'avoir participé à ce rendez-vous des SAUVETEURS DE TERRE. Même les friches industrielles le long du chemin agricole de Gonesse à Villepinte ont pris des couleurs de fête ! Bravo les graffeurs !

Découvrir le film de la journée (Image et montage : Jean-Baptiste Poeuf) : ICI

Voir dans le journal numérique Reporterre le reportage bien documenté de deux journalistes qui ont passé la journée du 27 sur le Triangle de Gonesse, Lorène   Lavocat et Mathieu Génon : ICI

Voir dans l'hebdo Politis le reportage de Vanina Delmas publié le 28 mai 2018 : ICI

Voir  l'article que Leopoldine Robin a publié  sous le titre accusateur "EuropaCity ou le suicide écologique" dans LEMEDIAPRESSE le 28 mai 2018 : ICI

Écouter l'édito sarcastique de Jean Merckaert intitulé "Vous rêvez de faire du ski à Paris ?" dans la matinale de la Radio chrétienne de France (RCF) lundi 28 mai 2018 : ICI
Découvrez le reportage intitulé "Dix choses vues sur le site EuropaCity" et publié le 4 juin sur son blog par Olivier Razemon : ICI
Voir dans L'Express du 23.05.2018 l'article "EuropaCity le mirage urbain" de Laurent Martinet : ICI

Puisque l'État fait appel de l'annulation de la ZAC de Gonesse, amplifions notre opposition à EuropaCityPour télécharger l'affiche ci-dessus, cliquez ICI

Pour télécharger le tract d'appel, cliquez ICI 

Programme détaillé de la journée

  • 9h     - 10h       : accueil
  • 10h30 - 11h30 : débats CARMA
  • 11h30 - 12h30 : débats actions ZAC de Gonesse et Comités locaux
  • 12h30 - 14h00 : pique nique / buvette
  • 14h00 - 15h00 : débats (suite) : Triangle de Gonesse et les autres luttes
  • 15h00 - 15h30  : "Gonesse en 2038", conférence de Marie-Monique Robin
  • 15h30 - 16h15  : prises de paroles
  • 16h15 - 17h30 : débat de synthèse
  • 18h : clôture

PRISE DE PAROLE DES PERSONNALITÉS

de 15h30 à 16h15 avec (liste provisoire par ordre alphabétique) :
  • Clémentine Autain, Membre d’Ensemble ! ; élue de la 11ème circonscription de la Seine Saint Denis de la France Insoumise
  • Jacques Boutault, conseiller de Paris, maire du 2ème arrondissement, EELV
  • Christian Chasseau, secrétaire national du MNLE Boutault
  • Éric Coquerel, député de la Première circonscription de la Seine-Saint-Denis, La France Insoumise
  • Anne Déo, Secrétaire départementale EELV Seine-Saint-Denis
  • Martine Donnette, Présidente de la Fédération des Terres pas d'Hypers !
  • Maud Granger-Rémy, Présidente du réseau AMAP
  • Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF
  • Francis Palombi, Président de la Confédération des Commerçants de France (CDF)
  • Jérôme Partos, Vice-président de France Nature Environnement
  • Marie Monique Robin, Journaliste d’investigation, écrivaine et réalisatrice de Qu’est-ce qu’on attend ? ; Sacrée croissance ; Notre poison quotidien
  • Jean-Michel Ruiz ou Didier  Mignot, Conseiller régional Ile-de-France, Front de gauche
  • Mounir Satouri, Président du Groupe Alternative Écologiste et Sociale (AES)
  • Pierre Serne, Conseiller régional Ile-de-France, Groupe Alternative écologiste et sociale

Toute la journée :

animations pour petits et grands, plantations (portez vos plans et graines), atelier pain, atelier affichettes, plantations de 300 piquets supportant les affichettes (celles que vous apporterez ou que vous fabriquerez sur place), animations musicales, nombreux stands d'associations amies, un stand librairie, une buvette et stand restauration, etc.

Atelier sérigraphie de T-shirts

  • Un stand sérigraphie de T-shirts sera présent le 27 mai sur le Triangle de Gonesse
  • Venez avec un vieux T-shirt propre (ou, à défaut, neuf). Faites-le sérigraphier avec un des dessins qui seront proposés, comme « Auchan THE SHOPPING MONSTER » en photo ci-dessus !
Attention : pour tous vos achats pas de CB, seulement des espèces ou des chèques.

- - - - - - - - - -

Merci les amis

Lire

Regarder les vidéos réalisées lors de l'action des clowns :

Pour en savoir plus sur les inCOPruptibles voir : ICI ou ICI

- - - - -

Appel de Marie-Monique Robin

journaliste d'investigation, écrivaine, réalisatrice

marraine du Collectif pour le Triangle de Gonesse

Cliquez sur la photo pour regarder la vidéo (2'51")

Réalisation et montage offerts par Gaëlle GIFFARD

Écoutez aussi l'interview (1'28) accordée au journal numérique REPORTERRE le 15 mai 2018 en cliquant ICI

- - - - -

Les dimanches sur le Triangle

Dimanche 8 avril, entre 10H et 17H nous étions près de 40 pour prendre soin de la parcelle de terre. Par un temps bien printanier nous avons préparé le terrain pour que ce lopin de terre ait belle allure le 27 mai.

Dimanche 18 mars pour cause de bourrasques de neige beaucoup de manifestations sportives ont été annulées mais pas le rassemblement des sauveteurs de terres.

Alors que le mardi 6 mars dernier, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise annulait la création de la zone d'aménagement du "triangle de Gonesse" devant accueillir Europacity, alors que le projet Europacity se heurte à une opposition grandissante, le conseil régional, via son bras armé l’Epfif, vient de se fixer un objectif de grande envergure : faire détruire une modeste parcelle où ont été plantés potirons, tomates, courgettes, radis, poireaux et seigle.

La parcelle a été prêtée au Collectif par un agriculteur et avec plus de 1000 personnes nous l'avons mise en culture le dimanche 21 mai 2017. La récolte a permis de servir plusieurs "soupes républicaines" à Gonesse, Paris-Place de la République et Montreuil.

Mais aux yeux de ceux qui veulent couler du béton sur ces terres, ce travail de jardinage dominical constitue un dangereux trouble à l’ordre public. A les écouter il n'y aurait là que des choux illégaux, des radis clandestins, des poireaux défendus et du seigle interdit !

En réponse à cette menace quelques 8o "Sauveteurs de Terres" sont venus manifester dimanche 18 mars dès 14H avec gants, pots, outils de jardin et brouettes pour bien montrer que rien ne les dissuadera de porter assistance à terres en danger, ici, sur le triangle de Gonesse. Non,  on ne va rien lâcher parce que l’enjeu, ce n’est pas juste cette parcelle, c’est l’ensemble du Triangle de Gonesse.

Pour en savoir plus, vous pouvez :

  1. regarder le reportage d'Isabelle DUPONT avec Nicolas METAUER pour France 3 – Ile-de-France diffusé le soir même dans le 19/20 en cliquant : ICI

  2. lire l'article de Louis MBEMBE intitulé "Triangle de Gonesse : le pied de nez des opposants à l’urbanisation" et publié dès dimanche soir par le site http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/ en cliquant : ICI

  3. lire l'article d'Alexandra CHAIGNON intitulé "Triangle de Gonesse : Les militants, les légumes et le lopin de la discorde" et publié lundi par le journal L'Humanité : ICI 

Toutes les explications sur les menaces par voie d'huissier dans notre dernier Communiqué de presse ICI

Pour lire notre REVUE DE PRESSE du 12 au 14 mars, voir ICI

- - - - -

 La Cour des comptes appelle à « réviser le périmètre » du Grand Paris Express

Pour lire le rapport complet (175 p.) rendu public le 16 janvier 2018, cliquez ICI 
Pour lire quelques extraits concernant la ligne 17 Nord, cliquez ICI
Pour découvrir une revue de presse des journaux Le Monde, Challenges, La Tribune et businessimmo.com, cliquez ICI

- - - - -

Découvrir le projet CARMA

 avec Jade LINGAARD journaliste à Médiapart  - 29 octobre 2017
Cultiver plutôt que bétonner le Grand Paris

Sur le Triangle de Gonesse, à la place du complexe commercial EuropaCity et des bureaux en projet, un collectif propose de développer un projet pilote d’agriculture urbaine, CARMA.

Cliquez sur la photo pour télécharger la vidéo.

Pour en savoir plus sur le projet CARMA cliquez ICI et ICI.
Pour télécharger la version intégrale du projet CARMA (58 pages), cliquez ICI

REPORTAGE FRANCE INFO

Un grand merci à France Info !

Rejoignez la lutte contre ce projet de destruction de terres agricoles et du climat ! Refusons la dépense d'argent public pour ce projet dément !"

En savoir plus

Actualités

Écho du triangle du 6/07/2018 - Convocation au TGI de Pontoise mercredi 11 juillet ICI

- - - - - - - -

Prochaines visites du Triangle

Dimanches 22 juillet et 5 août de 10h à 17h 

Jeudi 26 juillet accueil des cyclistes de l’AlterTour 2018

Entretien de la parcelle, rencontres, débats et pour ceux qui le souhaitent, visite guidée du triangle
Lieu : Chemin de la justice à Gonesse.
Pour s’y rendre :
RER B Parc des expositions, puis sortie avenue des Nations, bus 20, arrêt le plus proche à Gonesse : Carrefour de la Fontaine Cypierre, ou train + vélo.
ou dans Gonesse aller en haut de l’avenue du 12ème Régiment de Cuirassiers, au giratoire aller tout droit, puis prendre à droite Chemin de la Justice.
Voir plan d'accès ICI.
Si besoin, téléphoner au 06 76 90 11 62. Toutes les bonnes volontés sont bienvenues.
- - - - - - - -

Happy Vallée, le faux nez d'EuropaCity

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) était présent dès 14h samedi 2 juin sur la Place de la République à Paris pour dénoncer Happy Vallée, le faux nez d'EuropaCity.

Lire notre article du 2 juin 2018 : ICI

Voir également la question écrite de Fabien GAY, Sénateur de Seine-Saint-Denis (GCRCE), adressée le 4 juillet 2018 au Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, Nicolas Hulot : ICI

- - - - - - - -

Avec EuropaCity, la France va-t-elle sortir des accords de Paris ?

Voilà la question que nous posent Jean Jouzel Climatologue, Marie-Monique Robin Documentariste et écrivaine, José Bové Député européen et Yves Cochet Ancien ministre de l’Environnement dans une Tribune publiée par le journal Libération le 23 mai 2018.

Découvrir la Tribune en cliquant ICI

- - - - - - - -

Lettre ouverte à Vianney Mulliez, président d’Immochan, promoteur du projet climaticide EuropaCity

Monsieur le Président,
Le 23 mai dernier, David Lebon, directeur du développement d’Europacity, invité par Médiapart, minimisait l’impact climatique d’Europacity en avançant trois arguments.
Argument n° 1 : “La moitié des visiteurs viendra en transport en commun.”
Oui, bien sûr, pour les déplacements en Île-de France...
Mais plus de 90% des émissions de CO2 sera issu du transport des touristes entre leur domicile et l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle.
Argument n° 2 : “La raison de visite des gens qui viennent en avion n’est pas Europacity.
Ce n’est pas ce que dit le dossier du maître d’ouvrage : “Pour les touristes français et européens, EuropaCity représenterait une destination complète de loisirs pour un court séjour" (p. 47). Cela est d’ailleurs en phase avec la localisation, à sept minutes de Roissy-Charles de Gaulle : en quelques heures porte à porte, une famille de Manchester viendrait passer le week-end à Europacity.
Argument n° 3 : “Le gouvernement veut attirer 100 millions de touristes, il faut bien diversifier les parcours.
Cet argument est contradictoire avec le précédent. Si Europacity contribue à augmenter le nombre de touristes, alors les émissions CO2 induites sont bien à mettre à son débit.
Le Comité Régional du Tourisme d’Ile-de-France n’a pas cherché à occulter l’impact du transport aérien, qui représente dans son bilan carbone 67% de ses émissions. Il fait de la réduction du transport aérien sa priorité n° 1. Europacity va à l’encontre de cette priorité.
Le bilan carbone que nous vous avons transmis en novembre dernier montre qu’Europacity doublerait les émissions de CO2 du Groupe Auchan. Ce bilan se fonde sur la méthodologie rigoureuse de l’ADEME et s’appuie sur les chiffres fournis par les équipes d’Europacity dans le dossier du maître d’ouvrage et dans l’étude de déplacement.
Avec la COP21, la communauté internationale reconnaît que le changement climatique est le problème le plus grave auquel notre civilisation ait jamais été confrontée.  Monsieur le Président, en tant que signataire du Manifeste pour le climat, vous vous êtes engagé à réduire les émissions de CO2 du groupe Auchan.
Beaucoup de ceux qui détiennent plus de ressources et de pouvoir économique ou politique semblent surtout s’évertuer à masquer les problèmes ou à occulter les symptômes, en essayant seulement de réduire certains impacts négatifs du changement climatique.(Laudate Si’ ) Êtes-vous de ceux-là ?
Nous espérons au contraire que les valeurs spirituelles et morales  – à commencer par le respect des engagements – s’imposeront chez vous face à loi du profit, et que vous abandonnerez ce projet d’un autre âge. Tel était le sens de notre interpellation, lorsque nous sommes venus vous rendre visite lors de votre réunion annuelle.
Veuillez agréer, monsieur le Président, l’expression de notre meilleure considération.

Le collectif inCOPruptibles 29 mai 2018 - Par   -  Blog : inCOPruptibles

- - - - - - - -

Dans la GAZETTE DU VAL-D'OISE du 16 mai 2018, deux articles bien informés de Fabrice CAHEN : Triangle de Gonesse – Zac, la menace"   et "CARMA Le contre-projet des opposants à EuropaCity"

- - - - - - - -

GRAND-PARIS-EXPRESS – LIGNE 17 NORD

Enquête publique préalable à la demande d’autorisation environnementale concernant la création et l’exploitation de la ligne 17 Nord.

Lire l'Avis du CPTG en cliquant ICI

- - - - - - - -

EUROPACITY : l'État fait appel de l'annulation de la ZAC de Gonesse

C'est donc le vendredi 4 mai, au bout du délai de 2 mois ouvrant la possibilité de faire appel du jugement du TA de Cergy-Pontoise, le 6 mars 2018, annulant l’arrêté préfectoral de création de la ZAC qu'a été prise en catimini et au niveau interministériel la décision de faire appel.

Pendant plusieurs jours les médias n'ont pas réussi à avoir confirmation de la décision, jusqu'au 9 mai au matin où sur France Bleu le ministère de la Cohésion des territoires (ministre : Mézard) a assumé pour la première fois cette décision de faire appel : "Le gouvernement confirme l'intérêt de l'aménagement de la ZAC du Triangle de Gonesse". Puis le soir même à 17h47 il y a eu une brève de l'AFP. Voir notre Revue de presse des 9 et 10 mai.

Deux jours plus tôt, le 7 mai, Le Monde publiait un article intitulé "Macron : sur l’environnement, une parole forte, mais des gestes faibles". Cette décision de faire appel de l'annulation de la ZAC du Triangle de Gonesse est l'illustration que les actes ne suivent pas les belles déclarations d'intention.

Au moment où la question de l’agriculture urbaine est sur toutes les lèvres pour assurer l’approvisionnement en produits frais et de proximité d'une population de plus en plus urbaine, quel paradoxe de voir le Ministère de la Cohésion des territoires se faire le défenseur du projet le plus destructeur de cohésion qui soit apparu sur ce territoire. Faut-il rappeler ici que le projet rencontre l'opposition des principales communes limitrophes de Gonesse, de l'unanimité du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et provoque la mobilisation de 600 commerçants de Gonesse et des environs, qui viennent de se constituer en Collectif des commerçants et des salariés en colère « Europasdutout » !

Alors que la toute nouvelle Agence francilienne de la biodiversité -à peine installée par la Présidente de Région, Valérie Pécresse, en présence des Préfets d'Île-de-France et de Paris- vient d'annoncer son opposition au projet EuropaCity, la décision interministérielle de faire appel du jugement du Tribunal administratif de Cergy-Pontoise confirme une nouvelle fois que le Ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot, n’a pas pu, ou n’a pas su, faire prévaloir sa position et celles des différentes autorités environnementales qui sont défavorables à l’urbanisation du triangle de Gonesse : le Ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, en charge du dossier du "Grand Paris" et plus largement le gouvernement Macron-Philippe ont manifestement sacrifié le droit et l’écologie pour satisfaire certains élus du Val d'Oise qui sont piégés depuis 10 ans, dans les filets des illusionnistes milliardaires Mulliez et Wanda, pour la création d’EuropaCity.

Or la preuve est faite aujourd'hui que quiconque se penche sérieusement sur le projet Europacity en constate l’absurdité et le caractère anachronique, alors que depuis un an le nouveau Président de la République multiplie les discours sur l’exemplarité climatique et tente de refonder toute la politique étrangère française autour du respect des engagements de la COP21 et de son « Make the planet great again ! » à l'adresse du Président des USA.

Heureusement cet appel de l'État n'est pas suspensif de la décision - prise le 6 mars par le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise - d'annuler la création par le préfet du Val d'Oise de la ZAC de 280 ha du Triangle de Gonesse. La décision de la cour d'appel ne sera pas connue avant plusieurs mois. En attendant cette échéance, l'ensemble de la ZAC (dont EuropaCity pour 80 ha) reste interdite et la légitimité demeure du côté des opposants.

L'appel du gouvernement contre une décision de justice ne peut qu'encourager tous ceux qui sont conscients de l'urgence de la lutte contre le réchauffement climatique et de la richesse que représentent les terres agricoles à proximité des villes, tous les défenseurs de la biodiversité et tous les amateurs de produits maraichers de proximité de venir nombreux participer à la fête sur le triangle de Gonesse dimanche 27 mai.

- - - - -

Le CPTG solidaire de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Appel de COPAIn 44, Acipa, des habitant.e.s de la zad, Naturalistes en lutte : ICI

Notre communiqué de presse du 11 avril ICI.

Un historique des COMMUNIQUES COLLECTIFS des 12, 18 et 21 avril ICI.

"Expulsions à ND-des-Landes ? Un non-sens" par Léon Maillé, paysan du Larzac ICI.

- - - - -

DES LÉGUMES, PAS DU BITUME !

Après le RASSEMBLEMENT de Dimanche 8 octobre à République de 14h à 18h contre le mégaprojet EuropaCity, la mobilisation s'amplifie.

Partout en France se constituent des COMITÉS TERRES DE GONESSE. Rejoignez-les.

Si vous vous proposez d’être référent-te, inscrivez-vous ICI.

Actualités des copains

Nos amis de l'Association "AGIR POUR L'ENVIRONNEMENT" ont mis en ligne une pétition

Les hypers, c’est pas super !!! Centre commercial #EuropaCity : Non merci !!!
  Pour la signer, cliquez ICI
- - - - - - - -

Créé par des ornithologues passionnés,

le site d'information sur l'observation et la protection des oiseaux, Ornithomedia.com - l'un des tous premiers sites d'ornithologie dans le monde francophone- vient de publier un article savant qui nous rappelle que le Triangle de Gonesse est une zone de passage et de nourrissage pour les oiseaux et les mammifères.

Découvrez l'article intitulé "Revers pour le projet Europacity : un espoir pour les oiseaux des champs" ICI.

- - - - - - - -

159 personnalités signent une Tribune libre "Contre la folie EuropaCity, cultiver le bien commun"

vendredi 1er déc. 2017 dans le journal Libération pour demander l'arrêt du projet de méga-centre commercial et de loisirs aux portes de Paris, porté par Auchan et l’investisseur chinois Wanda.

Découvrez la tribune avec la liste complète des signataires en cliquant ICI.
Lire le Communiqué AFP ICI
- - - - - - - -

L’ARRÊTÉ DU PRÉFET DU VAL-D’OISE AUTORISANT LA CRÉATION DE LA ZAC DU TRIANGLE DE GONESSE ANNULÉ PAR LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE

C’est une belle victoire. Merci à toutes celles et tous ceux qui l'ont rendue possible, particulièrement notre avocat, Me Étienne AMBROSELLI, et notre équipe d'avocats et de juristes bénévoles. Merci aussi aux centaines de donateurs qui nous permettent de faire face aux frais financiers inhérents à toutes les procédures juridiques.

Mais tant que les promoteurs de cette urbanisation des meilleures terres agricoles jouxtant Paris juste au sud de Roissy n'abandonneront pas la partie, nous devons poursuivre notre mobilisation. Ne lâchons rien et « à la fin c’est nous qu’on va gagner ! », comme dit le journal picard FAKIR.

Pour retrouver NOTRE COMMUNIQUE de presse, voir ICI

Pour lire notre REVUE DE PRESSE sur ce jugement, voir ICI

Pour découvrir le TEXTE INTÉGRAL du jugement, voir ICI

- - - - -

L’enquête publique portant sur le projet d’Aménagement de la ZAC du Triangle de Gonesse commencée le 8 Janvier a pris fin mercredi 21 Février 2018 à 17h 30.

A cette heure là le site avait recueilli 3439 avis numériques et 90 % d'entre vous au moins de-mandaient le retrait du projet. C'est du jamais vu ! C'est la preuve qu'un nombre très important de personnes ont conscience de l'enjeu très fort qu'il y a à préserver les terres agricoles du Triangle de Gonesse.

Encore merci à tous de votre formidable mobilisation.

Vous pouvez télécharger l'Avis du CPTG en cliquant ICI

- - - - -

Testez vos connaissances sur EuropaCity (quizz): ICI

- - - - - - - -

Le projet se situerait à Gonesse

Nous avons réalisé une cartographie des centres commerciaux du territoire.

Pour l’ensemble de l’Ile-de-France, le grand commerce représente près de 1 800 établissements. La surface totale de plancher occupée par ces commerces est, quant à elle, considérable puisqu’elle atteint 5,8 millions de m². 

En savoir plus