Pourquoi ressusciter un projet nuisible ?

Pourquoi ressusciter un projet nuisible ?

Depuis 8 ans, M. Blazy, maire de Gonesse, M. Bazin, puis Mme Cavecchi, à la tête du Conseil Départemental du Val d’Oise, M. Renaud, qui préside désormais la Communauté d’agglomérations Roissy-Pays de France, s’entêtent à vouloir faire d’EuropaCity- porté par le groupe Auchan et son associé chinois Wanda- un projet phare pour le développement économique du Val d’Oise. Ils attisent une rivalité entre Val d’Oise et Seine Saint Denis contre les intérêts d’un territoire intercommunal. Rappelons que tout projet au sein du Grand Roissy doit être apprécié à un niveau au moins régional et ne peut concerner seulement une commune ou même un département. L’annonce par le Président de la République de l’annulation du projet a déclenché chez eux colère et incompréhension.

Ils appellent à une réunion le 19 novembre à Gonesse pour protester contre cette décision, prétendant qu’EuropaCity va créer des emplois, des transports, et apporter le bonheur et la prospérité aux habitants de l’Est du Val d’Oise.

Tout cela est absolument faux.

L’ÉTAT L’A PARFAITEMENT COMPRIS et a stoppé ce projet monstrueux.

Ce lundi 5 novembre dans la revue BioScience, signée par plus de 11 000 climatologues mais aussi biologistes, physiciens, chimistes ou agronomes, issus de 153 pays qui préviennent que les humains risquent des « souffrances indescriptibles » liées à l’urgence climatique.
Ils appellent à des transformations mondiales de nos modes de vie ».

C’est dans cet esprit que nous soutenons, nous Collectif pour le Triangle de Gonesse, un projet très élaboré, moderne, écologique et social, au service du bien commun : le projet CARMA (http://carmapaysdefrance.com/)

EUROPACITY : UN PROJET MORTIFÈRE

Pour tenter de relancer le projet refusé, ces élus n’ont aucun argument nouveau à avancer. On ne peut que rappeler les principales illusions dont ils s’abusent eux-mêmes :

Pourquoi s’entêtent-ils à vouloir faire un « quartier de ville » dans une zone interdite à l’habitat, parce que sous un couloir aérien ? Bordé d’un côté par une autoroute bondée de camions et une route nationale embouteillée en permanence, coincé entre des entrepôts, la vie urbaine est impossible dans le fameux « Triangle de Gonesse » avec ou sans métro.

Prétendre y attirer « le double des visiteurs de Disneyland », première destination de loisirs d’Europe, imaginer à Gonesse « le triple de la fréquentation du Louvre », premier musée du monde…c’est se moquer des gens ! Aéroville végète et fonctionne le week-end avec une clientèle du Sud de l’Oise, My Place à Sarcelles a provoqué la fermeture des Flanades et les embauches de Leroy-Merlin à Gonesse sont équivalentes aux emplois supprimés dans les petits commerces…

En quoi ces grands pôles ont-ils développé le territoire ? Quelle célébrité pour la commune de Chessy d’avoir Disney sur son territoire ? Illusions !

Une imposture économique et sociale

A grands renforts de publicités mensongères, les partisans d’EuropaCity font croire que les deux grandes multinationales Auchan et son associé chinois Wanda qui portent ce projet de 3,1 milliards d’investissements deviendraient soudain de très féeriques Pères Noël, des philanthropes qui feraient ruisseler des richesses sur les habitants des banlieues pauvres du Val d’Oise. Comment partager une vision aussi naïve de la vie économique ? Qui croit que permettre à deux groupes milliardaires de spéculer sur des terres agricoles va résoudre les difficultés sociales de l’est du Val d’Oise ?

Tout dans ce projet est fallacieux, et surtout complètement ABSURDE

Et combien d’embauches locales ?

Les promoteurs d’EuropaCity font croire que ce méga complexe – à la viabilité complètement fictive- créerait 10 000 emplois NETS, alors qu’il s’agit d’emplois bruts, dont il faut retrancher les milliers de suppressions d’emplois ailleurs, qui pourraient atteindre jusqu’à 9000 emplois… Quels sont les habitants de Gonesse qui pourraient y travailler ? Il leur faudrait parler 2 ou 3 langues. Les gens du coin seraient voués -COMME TOUJOURS AVEC CE GENRE DE PROJETS- à la précarité dans un environnement extrêmement difficile.

EuropaCity est en réalité un vieux projet avec des solutions dépassées qui ont largement prouvé ces dernières décennies qu’elles ne sont que des impasses destinées à enrichir quelques brumeux actionnaires. Souvenons-nous du parc de loisirs Mirapolis au nord de Cergy toujours en friche 25 ans après sa fermeture. Il est probable qu’il faudrait -une fois encore – et avec nos impôts- combler les déficits d’un projet aussi mal pensé…et aussi peu viable.

Ce dont l’État s’est rendu compte à temps ! Ouf !

Une gare pour un projet inutile

Construire une gare en plein champ sur une ligne radiale ne passant pas par des quartiers d’habitations, dédiée à EuropaCity « ne ferait pas rentrer le Val d’Oise dans le Grand Paris ».

La première chose à faire serait d’améliorer ce qui existe déjà, les transports du quotidien : les RER D et B, et de développer les transports de proximité beaucoup moins coûteux et plus rapides à réaliser : prolongation du tramway T5 St Denis Sarcelles jusqu’à Villiers-le-Bel, achèvement du tram-train 11 express (dit tangentielle Nord, reliant en rocade toutes les radiales desservant le Val d’Oise) qui relie le bassin d’Argenteuil au bassin de Saint-Denis, dessert directement 110 000 val d’oisiens et 27 quartiers sensibles.

Pour le Triangle de Gonesse et les communes alentours, il faut un projet moderne tourné vers l’avenir, fédérateur d’un territoire interdépartemental

Depuis huit ans, le Collectif pour le Triangle de Gonesse lutte pour sauver de la bétonisation 300 ha de terres agricoles d’une qualité exceptionnelle parmi les plus fertiles d’Europe, les dernières à pouvoir prétendre nourrir tout le nord de l’Ile-de-France de produits maraichers, frais bio et sains en rayonnant sur l’ensemble du Pays de France…Alors même que notre Région manque de ce genre d’agriculture RÉELLEMENT tournée vers les habitants en leur offrant une vraie qualité de vie.

C’est pourquoi nous soutenons le projet CARMA qui propose une ALTERNATIVE MODERNE, ÉCOLOGIQUE ET SOCIALE, capable de répondre aux besoins (et aux plaisirs : mais oui !) de toutes les populations du territoire du Pays de France, et notamment des populations en difficulté du Val d’Oise, tout comme aux besoins en nourritures vivrières du Nord de l’agglomération parisienne. Ce grand projet permettrait d’impulser l’évolution d’un territoire qui possède des poches de pauvreté en un modèle économique, social et culturel écologique européen.

Actuellement, le gouvernement a confié à Francis Rol-Tanguy la mission d’élaborer un projet de territoire cohérent.

Nous sommes absolument confiants, mais « en même temps », nous restons vigilants. Au lieu de regretter un passé révolu, tournons-nous résolument vers l’avenir !

Voir le Communiqué de Presse ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.