Nos dimanches sur le Triangle de Gonesse – 7.08.2018

Dimanche 5 août 2018

entre 10H et 15H ils-elles étaient près de 10 venu-e-s de Gonesse, Goussainville, Pantin et Paris.

Et oui les gens courageux ne lâchent rien, même sous un caniard d’enfer, qui aurait été supérieur de quelques degrés si ces terres avaient été bétonnées.

Voyez vous-mêmes sur la photo ci-dessous que la canicule n’empêche pas de belles récoltes.

  • Pendant que les prés se dessèchent, que vaches et chèvres produisent un maigre lait, que les éleveurs entament leurs réserves de foin d’hiver ;
  • Pendant que les cultures se ratatinent sur pied, que les forêts brûlent,
  • Pendant que la France étouffe, que les villes dépensent force énergie en brumisateurs, climatiseurs, et les particuliers en ventilateurs,
  • Pendant que EDF arrête des centrales, faute d’eau suffisante pour refroidir les réacteurs,
  • Pendant que les commerces sont désertés (sauf les marchands de glace) et que les soldes font un fiasco,

les membres du collectif CPTG entretiennent sur le Triangle de Gonesse un potager de 0,12 ha et font tous les 15 jours de belles récoltes.

Grâce aux capacités exceptionnelles de rétention d’eau de ces terres limoneuses et profondes (6 m. !), les cucurbitacées mûrissent sans dessécher pendant que les 700 ha de terres agricoles du Triangle fonctionnent sans discontinuer comme un précieux piège à carbone tout en refroidissant de plusieurs degrés l’air des communes alentours.

Merci au Collectif, merci aux Terres de Gonesse et à leurs Sauveteurs.

Pour un aperçu des travaux et récoltes effectués tous les 15 jours depuis le printemps 2017, voir ICI.

– – – – –

Dimanche 8 avril 2018

Entre 10H et 17H nous étions près de 40 pour prendre soin de la parcelle de terre. Par un temps bien printanier nous avons préparé le terrain pour que ce lopin de terre ait belle allure le 27 mai.

– – – – –

Dimanche 18 mars 2018

Ce jour-là pour cause de bourrasques de neige beaucoup de manifestations sportives ont été annulées mais pas le rassemblement des sauveteurs de terres.

Alors que le mardi 6 mars, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise annulait la création de la zone d’aménagement du “triangle de Gonesse” devant accueillir Europacity, alors que le projet Europacity se heurte à une opposition grandissante, le conseil régional, via son bras armé l’Epfif, vient de se fixer un objectif de grande envergure : faire détruire une modeste parcelle où ont été plantés potirons, tomates, courgettes, radis, poireaux et seigle.

La parcelle a été prêtée au Collectif par un agriculteur et avec plus de 1000 personnes nous l’avons mise en culture le dimanche 21 mai 2017. La récolte a permis de servir plusieurs “soupes républicaines” à Gonesse, Paris-Place de la République et Montreuil.

Mais aux yeux de ceux qui veulent couler du béton sur ces terres, ce travail de jardinage dominical constitue un dangereux trouble à l’ordre public. A les écouter il n’y aurait là que des choux illégaux, des radis clandestins, des poireaux défendus et du seigle interdit !

En réponse à cette menace quelques 8o “Sauveteurs de Terres” sont venus manifester dimanche 18 mars dès 14H avec gants, pots, outils de jardin et brouettes pour bien montrer que rien ne les dissuadera de porter assistance à terres en danger, ici, sur le triangle de Gonesse. Non, on ne va rien lâcher parce que l’enjeu, ce n’est pas juste cette parcelle, c’est l’ensemble du Triangle de Gonesse.

Pour en savoir plus, vous pouvez :

  1. regarder le reportage d’Isabelle DUPONT avec Nicolas METAUER pour France 3 – Ile-de-France diffusé le soir même dans le 19/20 en cliquant : ICI

  2. lire l’article de Louis MBEMBE intituléTriangle de Gonesse : le pied de nez des opposants à l’urbanisation” et publié dès dimanche soir par le site http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/ en cliquant : ICI

  3. lire l’article d’Alexandra CHAIGNON intituléTriangle de Gonesse : Les militants, les légumes et le lopin de la discorde” et publié lundi par le journal L’Humanité : ICI

Toutes les explications sur les menaces par voie d’huissier dans notre dernier Communiqué de presse ICI

Pour lire notre REVUE DE PRESSE du 12 au 14 mars, voir ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.