Happy Vallée, le faux nez d’EuropaCity

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) était présent dès 14h samedi 2 juin sur la Place de la République à Paris pour dénoncer Happy Vallée, le faux nez d’EuropaCity.

La Happy Vallée était installée au nord-est de la place de la République sous la forme d’une autoroute avec de part et d’autre au niveau du sol des photos tout en longueur de paysages traversés, dont les champs du Triangle de Gonesse.

C’est à ce niveau qu’a été déployé la banderole “NON A EUROPACITY.COM” et très rapidement on a entendu des “Non à EuropaCity, oui à CARMA” tandis que se déployaient les ballons “Le climat c’est pas mon souci – EUROPACITY de nos amis, les inCOPruptibles http://www.incopruptibles.org/

Depuis qu’EuropaCity a indiqué dans un tweet du 24 mai 2018 qu’il est partenaire de l’Happy Vallée, il faudrait être aveugle pour prétendre que l’Happy Vallée n’a rien à voir avec Europacity.

L’article “Paris – Roissy : un projet pour transformer l’autoroute A1 en poumon vert” publié le 31/05/2018 sur leparisien.fr (1) indique que :

“Plusieurs entreprises ont déjà accepté de participer à l’aventure, comme Accenture, Groupama ou EDF. « Elles apportent leurs compétences », précise Gad Weil, et aussi 85 000 €, le prix de l’adhésion.”

EuropaCity n’est pas dans cette liste des entreprises citées mais il est plus que probable qu’elle ait aussi payé les 85 000 euros d’adhésion (une somme ridicule rapportée aux environ 45 millions d’euros déjà dépensés par Auchan-Wanda depuis l’annonce du projet) puisque :

  • depuis le Salon de l’Agriculture 2018 elle a inscrit sa ferme urbaine dans la Happy Vallée,
  • elle affirme être partenaire de cette dernière et avoir noué un partenariat avec le groupe Invivo dont la filiale Agrosolutions porte le projet Happy Vallée (2).

L’intérêt affiché d’EuropaCity pour l’Happy Vallée s’explique sans doute aussi par un motif financier bien moins marketing et fleur bleue que la ferme urbaine. C’est la possibilité de compenser financièrement la destruction des 80 ha de très fertiles terres agricoles qu’engendrerait la construction de son complexe commercialo-ludique, compensation obligatoire d’après la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 (3).

Agrosolutions, la filiale d’InVivo qui porte le projet Happy Vallée, met même en avant cette possibilité de compensation via la Happy Vallée sur la page “Ce projet fou d’une vallée agricole le long de l’autoroute A1 entre Paris et Roissy” de son site Internet :

“De grandes sociétés qui pourraient verdir leur image en investissant dans le projet. « Au lieu de compenser leur bilan carbone en allant planter une forêt dans l’hémisphère sud, ils pourraient financer la création de haies ou de mares sur une parcelle agricole à deux pas de chez eux », illustre Antoine Poupart.” (4)

Apparitions croisées d’EuropaCity et de l’Happy Vallée dans les médias

“Ainsi, elle [la ferme urbaine d’EuropaCity] s’intégrera au projet de territoire « Happy Vallée » porté par Invivo, « qui veut faire de l’axe Paris-Roissy la vitrine de l’agriculture française ». (…) Pour élaborer la ferme urbaine, nous allons nous appuyer sur des experts du secteur agricole afin d’élaborer des solutions favorables à la biodiversité et respectueuses de l’environnement, mais également en lien avec le territoire et ses acteurs.  Pour cela, EuropaCity a noué un partenariat avec le groupe Invivo, premier groupe coopératif agricole français.”

  • page “La Ferme d’EuropaCity au Salon de l’Agriculture” de europacity.com datée du 23/03/2018 (6) :

 “(…) La Ferme [urbaine d’EuropaCity] s’inscrit dans un projet plus large de valorisation agricole et végétale du Triangle de Gonesse. Elle sera la porte d’entrée du grand projet agro-écologique visant à végétaliser les abords de l’autoroute A1 : La Happy Vallée.”

  • Cela avait même était indiqué dans la dépêche AFP “Europacity: En Ile-de-France, l’urbanisation des terres agricoles en débat” publiée le 23/02/2018 par Le Point (7) :

Vitrine de l’agriculture : (…) Est-ce l’argument agricole qui a fait mouche ? Ou un récent coup de menton de Nicolas Hulot contre le bétonnage des terres agricoles ? Avant même le report de la construction de la gare, Europacity semblait avoir légèrement fait évoluer son projet.

Durant le salon de l’Agriculture qui ouvre ses portes samedi à Paris, Europacity devait ainsi annoncer son intégration au projet “Happy Vallée”, qui se veut une future “vitrine de l’agriculture française” le long de l’autoroute A1 sur l’axe Paris-Roissy.

C’est la filiale Agrosolutions du groupe de coopératives agricoles InVivo qui pilote ce projet “dont la vocation première sera nourricière”, avec toutes les technologies agricoles innovantes, assure Invivo.

De quoi couper l’herbe sous les pieds des opposants ?”

  • Page “Notre feuille de route reste inchangée” du site Internet construisons-europacity.com, non datée mais mise en ligne quelques jours après la publication le 6 mars 2018 du jugement du tribunal administratif de Cergy-Pontoise annulant l’arrêté préfectoral de création de la ZAC Triangle de Gonesse (8) :

Benoit Chang, le directeur général d’EuropaCity, indique “Il faut arrêter d’opposer développement économique et respect de l’environnement, comme le démontre par exemple le projet de ferme urbaine de 7 hectares que nous avons présenté dernièrement au Salon de l’Agriculture et qui contribue au projet « Happy Vallée » de vitrine de l’agriculture française aux abords de l’autoroute A1 entre Roissy et Paris.”

  • et sur le compte Twitter d’EuropaCity, on peut lire dans un tweet du 24 mai 2018 :

“[#Biodiversité] Du 2 au 5 juin, c’est #BiodiversiTerre, place de la République ! Venez aussi découvrir le projet @happy_vallee dont nous sommes partenaire (…)” : https://twitter.com/EuropaCity/status/999622837517324293

Voir aussi :

  • Communiqué de presse “BiodiversiTerre : les écologistes dénoncent une opération de greenwashing coûteuse” du groupe écolo de Paris, citant EuropaCity et CARMA :

http://elus-paris.eelv.fr/2018/06/01/biodiversiterre-les-ecologistes-denoncent-une-operation-de-greenwashing-couteuse/

“Happy Vallée c’est un projet paysager pour aider à faire passer Europacity, ce projet inutile anti écologique. Défendons les terres agricoles et soutenons au contraire une agriculture paysanne et bio.”

  • Voir également la question écrite de Fabien GAY, Sénateur de Seine-Saint-Denis (GCRCE), adressée le 4 juillet 2018 au Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, Nicolas Hulot : ICI

Happy Vallée = Happy Mulliez !

 

(1) cf http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/paris-roissy-et-si-l-autoroute-a1-se-transformait-en-poumon-vert-31-05-2018-7746003.php

(2) cf https://www.invivo-group.com/fr/invivo-veut-creer-une-vallee-agricole-sur-laxe-paris-roissy

(3) cf http://agriculture.gouv.fr/un-nouvel-outil-de-preservation-des-terres-agricoles-la-compensation-collective-agricole

(4) cf http://www.agrosolutions.com/ce-projet-fou-dune-vallee-agricole-le-long-de-lautoroute-a1-entre-paris-et-roissy

(5) cf http://www.construisons-europacity.com/la-ferme-urbaine-europacity-en-co-construction/

(6) cf http://www.europacity.com/fr/actualites/la-ferme-deuropacity-au-salon-de-lagriculture

(7) cf http://www.lepoint.fr/societe/europacity-en-ile-de-france-l-urbanisation-des-terres-agricoles-en-debat-23-02-2018-2197285_23.php

(8) cf http://www.construisons-europacity.com/notre-feuille-de-route-reste-inchangee/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *