Folle nuit techno en plein champ sur le Triangle de Gonesse-08/09/2018

La  musique techno connue pour son côté libre et anti-commercial a très naturellement trouvée sa place sur le Triangle de Gonesse où se rassemblent assez régulièrement les défenseurs des terres agricoles contre le projet ultra-commercial EuropaCity porté par les groupes Auchan-Wanda.

Et dans la nuit du 8 au 9 septembre, à l’invitation de l’Association GREY,  quelques 50 tapeurs du pied se sont rejoints pour piétiner durant des heures hors des salles “sécurisés” parisiennes dans un cadre champêtre propice à l’excitation et à la joie et participer à un festival d’ombres et de rythmes ensorceleurs, de mains en l’air  et de sourires brûlants, dans la nuit noire, pour terminer ensemble au petit matin dans la contemplation du lever de soleil sur les champs à perte de vue …

Bien que le maire de Gonesse – déjà connu pour son aversion des “raves” et des “free-parties”–  ait tenté d’empêcher cette fête, tout s’est bien passé et les amateurs de musique techno ont pu danser toute la nuit sous un beau ciel étoilé avec à l’horizon les lumières de la ville de Paris.

8 jours après la fête organisée le samedi précédent, 1er septembre, la démonstration fût apportée une nouvelle fois qu’il est possible de monter sur le triangle de Gonesse des activités culturelles de plein air offertes gratuitement aux jeunes de Gonesse, d’Aulnay-sous-Bois et Villepinte alors que d’autres ne conçoivent la culture que sous la forme de spectacles lourdement tarifés dans des espaces contraints à l’intérieur de centres commerciaux fermés et dédiés à un consumérisme effréné.

Merci à celles et ceux qui ont assuré le bon déroulement de cet évènement.



previous arrow
next arrow
Slider

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.